Contact

05 49 161 161

Le PTZ dans le neuf en zone rurale devrait etre maintenu jusque fin 2021

budget faire construire
Très bonne surprise pour les futurs propriétaires et pour les professionnels de la construction. Les députés ont voté ce vendredi 15 novembre le maintien du prêt à taux zéro logement neuf en zones périurbaines et rurales (B2 et C). Le PTZ pour l'achat d'un logement neuf devait, en effet, disparaître des zones rurales l'année prochaine mais la majorité des députés ont adopté à main levée un amendement permettant de proroger cette aide à l'accession jusqu'à fin 2021. 

Un dispositif apprécié des emprunteurs mais décrié par le gouvernement

Ce dispositif jouit « d'une excellente notoriété auprès du public ». En effet, Le PTZ est un prêt aidé par l'État. L'emprunteur devra rembourser le montant du PTZ, sans avoir à payer d'intérêts.

En 2017, on comptabilisait plus de 120.000 prêts à taux zéro (PTZ) distribués pour contribuer au financement d'un logement. 

Ceux qui s’opposent à la reconduction du Prêt à taux Zéro estiment qu'il soutient et favorise très majoritairement le neuf. En effet, le ministre du Logement, Julien Denormandie, souhaite mettre l'accent sur la rénovation comme il l'a déjà fait avec le dispositif fiscal qui porte son nom. La suppression du PTZ neuf en zone rurale facilitait le maintien du PTZ dans l'ancien sur ces mêmes territoires pour répondre à une stratégie de massification de rénovation dans l'ancien. 

La réponse des professionnels de l’habitat

Dans un communiqué, la Fédération française du bâtiment a salué le vote des députés, qui, "en agissant de la sorte, restaurent l'équité territoriale et permettent à des ménages, jeunes ou modestes d'accéder à la propriété dans de bonnes conditions, sans s'éloigner des zones urbanisées". "C'est une première et belle victoire", a réagi son président Jacques Chanut. Le PTZ joue en effet un rôle déterminant : il finance aujourd'hui avant tout des achats de maisons neuves (52% du total) au profit de familles disposant d'un revenu fiscal médian d'environ 25 500 euros. Sans cette aide, ces ménages  risquent d'être contraints de faire construire dans des zones encore plus éloignées de centre où les terrains sont moins chers.

 

Le sénat aura le dernier mot

Les sénateurs, qui examineront à leur tour le projet de budget dans les prochaines semaines, devraient valider le maintien du PTZ. Mais impossible encore de garantir un sort similaire en deuxième lecture à l'Assemblée nationale. Tout dépendra des forces en présence.

Baticoncept Construction se tient au courant des actualités pour vous permettre de faire construire votre maison dans les Deux Sèvres ou en Charente Maritime dans les meilleurs conditions financières possible.